La crise sanitaire et le caté

Le caté en de crise sanitaire

Aider les enfants à connaître toujours plus le Christ, son histoire, celle du peuple dans lequel il s’est incarné, sa vie terrestre, et apprendre à l’aimer pour le don de sa personne qu’il nous a fait par sa mort sur la croix, afin de nous sauver et de nous entraîner derrière lui dans la Vie, est la plus belle aventure que peuvent connaître les catéchistes, car elle construit l’Eglise de demain.
Faire découvrir l’amour gratuit de Dieu Père et de Jésus son fils, amour qui ne s’achète pas, est une tache ardue en ce monde matérialiste.
Depuis un an, c’est devenu une tache encore plus difficile à cause du manque de dialogue avec les enfants, lié au confinement ou aux contraintes sanitaires. Comment vivre quelque chose de Vivant à travers internet sans rencontre réelle?


L’âge des catéchistes et la taille des locaux paroissiaux nous empêchent de reprendre normalement.
Notre rôle de catéchiste n’est pas de faire le caté mais d’être catéchiste c’est à dire témoin du Christ, et conduire les enfants à une rencontre personnelle avec Jésus, et rien ne remplacera le contact direct et la vie d’équipe.
En ce moment, je prépare les CM2 au sacrement de la réconciliation. Je voudrais leur faire découvrir  »la puissance de l’amour’ ‘de Dieu, titre de notre livret de préparation qui nous mènera au temps fort du 27 mars à St Brès.


C’est incroyable comme au fil des années, mon approche de ce sacrement a évolué: on est bien loin de ce qui a traumatisé beaucoup d’entre nous dans notre enfance!
Ce temps de crise demande aux familles de s’investir dans la catéchèse, aidées par les fiches que nous envoyons chaque semaine depuis un an. Beaucoup ont joué le jeu et les échanges que nous avons pu avoir sont riches; ils retrouvent le rôle auquel ils se sont engagés au baptême de leur enfant: la transmission de la foi et des valeurs chrétiennes au sein de la famille. D’autres, hélas, ont décroché faute de temps et de motivation. Qu’ils sachent que leur retour sera une grande joie pour nous.
Des textes de la liturgie de ce dimanche, que nous lirons à la messe des familles et que les enfants retrouvent dans le  »magnificat junior » que nous leur distribuons (catéchistes et parents volontaires), je retiendrai les mots  »miséricorde » et  »lumière » qui collent parfaitement au thème en cours.
Avec les plus jeunes, nous faisons une incursion dans l’ancien testament en utilisant la première lecture de puis quelques semaines: Noé, Abraham et Moïse en particulier.
Le tout rendu vivant par de nombreuses vidéos jointes aux fiches.
Je laisserai le mot de la fin à St jean :
« Dieu a envoyé son fils dans le monde pour que par Lui le monde soit sauvé »

Christiane

Laisser un commentaire