N’ayez pas Peur !

N’ayez pas Peur !

Le pape Jean Paul II a prononcé ces paroles tout au long de sa vie à l’image du Christ qui nous encourage au travers des écritures à ne pas avoir peur.

Mais peur, de qui ? De quoi ? Pour qui ? Pour quoi ?

La peur est légitime : peur de la maladie, de l’avenir incertain, de la précarité, du mal, de l’accident ou de « l’inconnu ».

La peur n’exclut pas le danger mais permet d’être vigilant.

Rencontrer l’autre nous fait-il peur ?

L’autre cet inconnu, celui qui ne nous attend pas forcément, celui qui souffre ou qui est en difficulté. Ou qui attend beaucoup de nous et que nous ne devons pas décevoir

Mais c’est aussi celui qui nous aime et avec qui nous allons partager des moments joyeux, heureux, sereins.

Aller vers l’autre c’est prendre des risques mais c’est aussi se donner des chances de bonheur.

Extrait du texte « l’Icône endommagée » d’Anthony Bloom.

« A moins de regarder une personne et de voir la beauté en elle, nous ne pouvons l’aider en rien. On n’aide pas une personne en isolant ce qui ne va pas chez elle, ce qui est laid, ce qui est déformé.

Le Christ regardait les personnes qu’il rencontrait, la prostituée, le voleur, et voyait la beauté cachée en eux.

Chacun de nous est à l’image de Dieu et chacun de nous est semblable à une icône endommagée ».

Alors quels que soient l’état, la fragilité, la texture de cette belle icône qu’elle soit sereine ou endommagée n’ayons pas peur d’aller vers les autres et cheminons ensemble.

Dieu peut nous éprouver mais il nous donne aussi des ressources pour nous relever, pour traverser d’autres épreuves, pour venir en aide aux autres. Il nous envoie des signes, à nous de savoir les déceler et les décoder, d’être à l’écoute.

Rien de plus naturel que de se mettre ensuite au service des autres au travers de l’accompagnement des malades par exemple, de donner du temps, de la présence, écouter, accompagner, aider humblement, sans attendre quoi que ce soit en retour.

Mais quel enrichissement autour de ces rencontres !

Alors oui n’ayons pas peur d’aller vers les autres, qui sont nos frères en humanité et en Christ.

Tel est le thème choisi par le père Humberto à l’orée de cette nouvelle année paroissiale.

Pierrette Arnier et l’équipe du Secours Catholique

Laisser un commentaire