Saint Brès – Eglise St Brice

Adresse: Rue des Jardins, 34670 St Brès

Eglise Saint Brice
Église St Brice à St Brès

Le village fut fondé par Saint Brice au Vème siècle, si l’on en croit la légende ! Car les premiers écrits n’évoquent son existence qu’à partir du IXème siècle…

Quoi qu’il en soit, Saint Brice (Brès en languedocien) fut bien évêque de Tours en 397. Disciple de Saint Martin de Tours puis prêtre, Brice quitta très vite le monastère pour vivre dans le luxe. A la mort de Saint Martin, il changea sa manière d’agir pour lui succéder sur le siège épiscopal. Cependant, victime de calomnies et accusé d’avoir rendu mère une de ses religieuses, il fut chassé de son siège et contraint de se retirer à Rome pour plaider sa cause devant le pape. C’est d’ailleurs lors de ce voyage que la légende lui attribue la création du village de Saint-Brès.

Pardonné, il sera rappelé quelques années plus tard pour reprendre son siège et gouverner encore sept ans avec une conduite digne d’éloges. Brice fut canonisé à sa mort et enterré auprès de son bienfaiteur Saint Martin. En 580, Grégoire de Tours fit transférer ses reliques à Clermont-Ferrand.

A partir du XVIème siècle et jusqu’à la Révolution, Saint-Brès fut sous la dépendance du marquisat de Castries (Seigneur de Castres) et son église, rattachée au diocèse de Montpellier. Le village de Saint-Brès connaît une position géographique favorable, car il est situé sur un axe de communication très important : la « grande route de Montpellier à Nîmes ». C’est un point de jonction entre les flux terrestres et fluviaux (le Bérange), les échanges sont donc facilités, ce qui permet le dynamisme de sa population.

Cette grande route de Montpellier à Nîmes ou « grand chemin » est le pôle d’attraction du village. Toutes les catégories sociales s’y croisent : de pauvres hères, des montreurs d’ours, des comédiens et même des personnes de plus haute lignée, puisque Louis XIV l’aurait emprunté en 1660 pour rejoindre Saint-Jean-de-Luz afin d’y épouser l’Infante Marie-Thérèse.

Le Vieux Pont, situé à l’entrée du village, assure la jonction entre Baillargues et Saint-Brès. Il surplombe le Bérange. Ce cours d’eau aujourd’hui bien calme était navigable au XVIIème siècle. Il était utilisé pour transporter des marchandises et notamment du vin, vers le port de Candillargues. Après le pont, sur la gauche se dresse « l’hospital » (actuel Mas du Pont) qui servait de refuge pour les pauvres et les mendiants.

L’Eglise primitive, datant du Moyen–Age, était située au centre du village. Elle fut détruite pendant les guerres de religion (« Guerre de Rohan ») et reconstruite dès 1635. De forme rectangulaire, elle est aujourd’hui surmontée d’un clocher à campanile en fer forgé. L’entrée principale se fait par une grande porte donnant sur le bas côté sud ; bas-côtés qui ont été creusés dans les murs latéraux pour agrandir l’Eglise au XIXème siècle.

Le village connaît d’ailleurs un nouvel essor au cours du XIXème grâce à la vigne. Vestiges de cette époque, on trouve encore aujourd’hui des maisons vigneronnes avec leurs remises attenantes.

previous arrow
next arrow
Slider

 

Sacristine:

Mme MARQUES Georgette

06 52 81 08 07