Lettre aux Paroissiens Qu’as-tu fait de ton baptême ?

Qu’as-tu fait de ton baptême ?

Le père Humberto nous propose une réflexion sur le baptême, avec le témoignage de l’équipe paroissiale qui est chargée de l’accueil des familles qui demandent le baptême de leur enfant.

En effet, le temps actuel du Carême nous prépare à la joie de Pâques.
Et, de tout temps, l’Eglise célébrait des baptêmes pour la veillée pascale, disant ainsi que le baptême est Renaissance, passage à la vie de chrétien. Recevoir le baptême c’est entrer dans une vie nouvelle, une vie de fraternité avec Jésus-Christ, une vie qui se laisse guider par son enseignement.
Ce temps de Carême invite chacun à réfléchir sur l’engagement de son baptême, à renouveler notre vie de fraternité avec jésus et avec la communauté des chrétiens.

Accueillir les familles en respectant les règles sanitaires en vigueur

« Dans notre paroisse, une équipe de quatre dames accueille les parents qui demandent le baptême de leur enfant, un samedi par mois au presbytère de Baillargues.
Actuellement, recevoir les familles en étant masqués et éloignés les uns des autres nous demande encore plus d’attention envers elles.
Aussi, dès le devant de la porte, notre regard se doit de refléter notre sourire caché par le port du masque tandis que nos paroles et nos gestes invitent les familles à entrer et prendre place autour des tables.
Une fois les présentations faites, nous répondons aux demandes exprimées et nous remplissons les fiches d’inscriptions.
Durant ce temps, nous dialoguons sur divers sujets, comme le choix des prénoms et la vie de famille, permettant à chacun de s’exprimer.
Puis nous leur remettons le livret du « Baptême de notre enfant » qu’ils pourront consulter avant la réunion de préparation avec le P. Humberto et y trouver le rappel du symbolisme chrétien.
Avant de se séparer, nous leur souhaitons un bon cheminement …. et une belle journée de baptême !
Ces permanences permettent aux familles d’avoir un premier contact avec la paroisse. »
Geneviève et Evelyne **********************

Un témoignage sur le vécu du Carême :
« Certaines années, quand arrive le dimanche des Rameaux, je me dis : « Je n’ai rien fait pendant ce Carême ! »
Peut-être parce que quarante jours, cela parait long et que je remets à plus tard.
Cette année, j’ai rencontré un prêtre pour recevoir le sacrement du pardon et demander à l’Esprit Saint de me donner la force et de m’accompagner pour prendre plus de temps pour la prière. Pour réfléchir aussi au sens de ce que je fais de mes journées, de ma relation avec certaines personnes. Ainsi, avec l’aide du Seigneur et de la prière, j’avance doucement vers Paques. »

Laisser un commentaire